Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Coup de foudre.

Nous nous sommes rencontrés au hasard d'une virée joyeuse de bons camarades. Je ne l'avais jamais vu, et elle ne me connaissait pas. Pourtant nous nous sommes plu tout de suite. Je dois le reconnaître au risque de passer pour un naïf, ce fut un véritable coup de foudre !

Elle avait des formes pleines et harmonieuses, une petite tête dressée fièrement, la couleur chaude d'une femme plus tout à fait jeune mais pas encore trop vieille. Je fus tout de suite séduit, elle fut tout de suite éprise.

Faisant fi des règles de la bienséance et des préliminaires hypocrites, nous avons fait l'amour, sans réfléchir, obéissant seulement à notre désir, à cette main divine qui nous poussait l'un contre l'autre, l'un dans l'autre.

Je l'ai pénétrée avec beaucoup de précaution, de délicatesse, effrayé à l'idée de lui faire mal, de l'abîmer. Je la sentais frémir, jouir à mesure que je progressais en elle, j'imaginais l'impatiente envie de se sentir entièrement dévoilée, ouverte sans pudeur. Si elle rougissait, c'était bien de bien-être et en aucun cas de honte. Notre histoire était simple et belle comme la naissance d'un nouveau jour.

Enfin au comble de l'extase, planté fièrement en elle comme un fanion au sommet d'une montagne que l'on croyait inaccessible, foudroyé par tant de plaisir, je me suis retiré avec la joie dans le cœur et la félicité que procure une rencontre inouïe.

Et ce fut la révélation extatique qui chavira mon âme. Un liquide rouge, ambré, le sang d'une vierge, se répandit de l'orifice que j'avais débouché. Couché là sur la table, épuisé de bonheur, je regardais interdit, envahi par une ivresse exquise, ce sang virginal qu'un dieu inconnu récupérait dans un verre. J'entendais au loin des rires cristallins, les flonflons d'une fête. Alors vaincu par tant de bonheur, je m'endormis pour rejoindre mes rêves.

Verarl.

Tag(s) : #Ecritures - photos - peintures...